mercredi 9 mai 2018

Il y a 25 mois, le calvaire commençait mais.............

Voilà 22 mois que tu fais notre bonheur.
Il y a 25 mois le calvaire commencé.
Mais.....


Chacun des regards que je te porte , te remercient de t'être battu comme il se doit .
Je te chuchote souvent à l'oreille que je suis si fière de mettre battue pour que tu puisses toi aussi découvrir notre famille. Je me suis fait justice en buvant des litres d'eau, en avalant X comprimés, en essayant au mieux de ne pas bouger même si tu es quand même né un peu trop tôt.......




Tu t'es toi aussi battu pendant 48 jours à l’hôpital puis chaque jour pour combattre tous les microbes qui t'embettent depuis 22 mois mais malgré tout ça tu es devenu un grand garçon fort, aventurier, caractériel, baroudeur, câlin ...............




Et aujourd'hui , je peux faire fermer leur clapet à ceux et celles qui ont dit oh la la un grand prématuré ça va être un enfant handicapé!!! Alors non tous les prémas n'ont pas de séquelles ! Heureusement j'ai envie de dire ici les séquelles sont plus pulmonaires mais ça passera en grandissant !


Mon Naïs j'ai toujours cru en toi dedans comme dehors et tu nous le rends bien.



Je t'aimais avant de te connaitre , Je t'aime et Je t'aimerai 
Merci mon amour d'être là.

( Ce billet a été écrit sans relecture directement venu du cœur ) 

4 commentaires:

  1. Une belle déclaration d'amour. Naïs est une vraie force de vie !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui ? On t'a dit qu'un préma était toujours handicapé ? C'est n'importe quoi ! Chez nous aussi les poumons sont un point faible et je crois que c'est le cas de beaucoup de petits prémas, mais souvent, ça s'arrête là. Et bravo petit Naïs de si bien pousser !

    RépondreSupprimer
  3. Beau... touchant... et plein d'amour :)

    bizzz
    adeline

    RépondreSupprimer